Les États-Unis vont-ils renouer avec l’inflation ?

valeurs-mobilieres-bourseL’inflation pourrait faire son retour en 2017 aux États-Unis. Les experts en débattent et si cette hypothèse se vérifiait, nombre d’investisseurs pourraient se trouver pris de cours. Faisons le point…

Parmi les causes d’un possible retour de l’inflation aux États-Unis, on en distingue trois : le rebond des prix du pétrole, le marché de l’emploi et l’inflation monétaire.

 

Les conditions économiques favorables au retour de l’inflation aux États-Unis

Depuis fin 2015, le cours du pétrole brut a subi une hausse de 60%, ce qui a engendré mécaniquement une hausse des prix, premier facteur susceptible de favoriser l’inflation. À cela, il faut ajouter la bonne santé du marché de l’emploi américain. Depuis 2009, près de 15 millions d’emplois ont été créés, ramenant le taux de chômage à 4,9 % de la population active. En outre, différentes enquêtes de la National Federation of Independant Business confirment même que certains secteurs peinent à recruter. Il en découlerait d’après les calculs de la Réserve fédérale d’Atlanta une augmentation des salaires de 3,4% au niveau national. L’augmentation de la pression salariale favoriserait également le retour de l’inflation

Enfin les dernières statistiques américaines tendent à montrer que la quantité de monnaie en circulation a progressé de plus de 7% sur douze mois, ce que les tenants de l’école monétariste considèrent comme un facteur de tension sur les prix.

Doit-on s’inquiéter du retour de l’inflation aux États-Unis ?

L’un des arguments qui permet de douter de ce retour de l’inflation américaine réside dans les immenses surcapacités industrielles du pays et plus largement dans le monde. Tant que l’outil de production est sous-employé, les entreprises ne peuvent imposer aux consommateurs des hausses de prix trop importantes. Elles doivent au contraire écouler leurs stocks par le jeu des rabais, ce qui ne peut qu’atténuer la pression inflationniste.
On estime qu’en 2017 les prix devraient progresser de 2-2,5%, certes plus qu’en 2016 où l’on évalue la hausse des prix aux alentours de 1,2%, mais pas suffisamment pour craindre une envolée inflationniste.

En conclusion, si certains facteurs semblent bien réunis pour prédire un retour de l’inflation aux États-Unis, il est permis de douter qu’ils seront suffisants compte tenu de la situation industrielle américaine. L’accession de Donald Trump au pouvoir le 20 janvier prochain pourrait cependant rebattre les cartes, car son ambitieux programme de dépenses budgétaires et ses projets protectionnistes auraient un impact inflationniste certain s’ils devaient être appliqués dans leur totalité.

Aux investisseurs de se faire une opinion sur ces bases pour savoir anticiper l’évolution d’un éventuel retour de l’inflation

Par Eric Bourguignon

Photo de M. Eric Bourguignon

Ouvrages d’Eric Bourguignon aux éditions Arnaud Franel :
Alerte au tsunami monétaire
ID Reflex’ Fondamentaux de l’économie


A propos de l'Auteur :

Got Something To Say:

Votre adresse eMail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*