Une approche différente de la Santé et de la Sécurité au Travail (1/2)

Les employeurs, de façon encore très majoritaire, s’occupent de la santé de leurs employés d’abord pour répondre à une législation, à des attentes des représentants des salariés, par crainte d’amendes infligées par l’inspecteur du travail ou pour éviter des problèmes d’image. La gestion des risques commence le plus souvent une fois que la production a été organisée : ils gèrent alors les conséquences de leurs choix et actions.

Certains en font un sujet d’éthique parce qu’ils considèrent que leurs collaborateurs n’ont pas à perdre leur vie en venant la gagner. Mais les plus avancés et ambitieux ont compris le lien qui existe entre Santé Sécurité au Travail (SST) et productivité et performance. Trop peu nombreuses hélas sont encore ces entreprises qui considèrent la SST comme une opportunité plutôt que comme un risque, alors qu’il est possible de construire un modèle « proactif », anticipatif, dont l’objectif est de produire et travailler en toute santé (santé physique et mentale) et sécurité au travail !

SST et performance économique

Nous savons en effet depuis 2009, date de la première étude de l’Association Internationale de Sécurité Sociale (AISS) réalisée dans 15 pays différents (Asie, Europe et Amériques) auprès de 300 entreprises, qu’investir dans la prévention des risques au travail rapporte en moyenne 2,2 fois l’euro investi. Il faut garder en tête que pour l’entreprise, un accident du travail ou une maladie professionnelle est un marqueur d’un manque de maîtrise de ses activités : ainsi de plus en plus couramment dans les appels d’offres et les consultations, les grands donneurs d’ordre émettent des attentes sur ce domaine de la SST. Cela part du constat que les entreprises qui excellent sur ce champ de la Santé Sécurité au Travail affichent des performances remarquables dans tous les autres domaines, y compris dans le domaine économique. Or, seule la capacité d’une entreprise à s’interroger sur tous les leviers en amont de l’organisation de sa production des produits et services permettra d’atteindre cet objectif.

Le chemin de l’excellence en SST

Atteindre l’excellence pour produire et travailler en toute Santé Sécurité au Travail nécessite de mettre en œuvre un ensemble de pratiques cohérentes qui forment un socle de base qui dépasse très largement les seuls outils du préventeur, aussi nécessaires soient-ils. 4 étapes peuvent baliser le chemin de l’excellence en SST : deux étapes dans le champ organisationnel auxquelles s’applique le principe d’amélioration continue, deux étapes dans le champ humain. Ce chemin est le reflet de ce que les entreprises ont fait dans l’histoire pour améliorer la gestion de leurs risques professionnels. Chacune des étapes permet de progresser en termes de résultat et donc de performance, mais s’achève par une asymptote : investir plus en fin d’étape conduit à peu de progrès. Il faut donc passer à l’étape suivante.

Dans la seconde partie de cet article, découvrez les 4 étapes du chemin de l’excellence en Santé et Sécurité au Travail.

Lire la suite

Par Dominique Vacher

Photo de M. Dominique Vacher

Ouvrages de Dominique Vacher aux éditions Arnaud Franel :
Santé et sécurité au travail : Entreprises, arrêtez de manager la SST!


A propos de l'Auteur :
Dominique Vacher, auteur de l’ouvrage Santé et sécurité au travail, ancien d’EDF (manager, DRH, Directeur puis Coordinateur santé sécurité au travail (SST)), a fondé DVConseils, spécialisée en RSE, qualité de vie au travail et SST: www.dvconseils.fr Il est professeur associé au Cnam (chaire hygiène et sécurité), il est expert IPRP, membre de l’AISS et animateur du GEPI.

Got Something To Say:

Votre adresse eMail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*