Une approche différente de la Santé et de la Sécurité au Travail (2/2)

Voici le chemin de l’excellence en SST. Il est à emprunter également pour prendre en compte tout risque identifié ou engagement pris par l’entreprise dans une approche RSE bien comprise. Pour chaque étape de ce chemin, une pratique, parmi le socle de pratiques cohérentes retenues par l’auteur pour la SST, est proposée.
(Première partie de l’article : ici)

Il s’agit de faire en sorte qu’un bon ouvrier ait de bons outils, sûrs et en état de marche. Si l’on privilégie la création de valeur ajoutée à très court terme (acheter l’équipement le moins cher), on fait en général rentrer nombre de risques qu’il va falloir gérer pendant la durée de vie de cet équipement et qui vont générer des coûts, possiblement importants, qui peuvent détruire de la valeur ajoutée à moyen/long terme. Le manager a donc un rôle prépondérant pour garantir par ses choix que la valeur ajoutée est bien créée à court terme, mais aussi et surtout à moyen et long terme. Cela interroge aussi bien sûr le processus achat de l‘entreprise.

Deuxième étape : l’organisation.

La façon dont vous prenez vos décisions dans l’entreprise doit vous garantir que vous connaissez les impacts de vos futures décisions, non pas seulement sur le champ pour lequel vous vous apprêtez à la prendre, mais aussi sur tous les autres champs qu’elle est susceptible d’impacter, dont la SST. Ainsi, en ayant connaissance des tenants et aboutissants de cette future décision, vous pourrez mesurer à quel point elle crée de la valeur ajoutée à très court terme mais aussi vérifier que cette décision vous créera toujours de la valeur ajoutée à moyen et à plus long terme.

Troisième étape : le manager catalyseur de performance et créateur de santé.

Il convient de s’interroger sur la façon dont l’entreprise choisit ses managers. Certaines personnes sont faites pour exercer les responsabilités de managers alors que d’autres n’en ont manifestement pas les talents. Pour l’entreprise, pour le manager, pour ses collègues, il est crucial de réaliser un recrutement pertinent et d’accompagner le salarié pour l’aider à ancrer ses habiletés naturelles dans une posture managériale créatrice de santé et de performance. D’écouter, de coacher et former le manager en difficulté. Et en cas d’erreur de « casting », le mauvais choix de l’entreprise doit porter le moins possible préjudice au salarié.

Quatrième étape : la culture SST.

Les us et coutumes, les traditions, les enjeux personnels ne servent pas toujours une approche sécuritaire de l’activité. Il peut être important de « prouver » que l’on a sa place dans l’équipe en adoptant ses pratiques, parfois au détriment de sa propre sécurité. D’autres raisons peuvent venir affaiblir l’élan mobilisateur : la routine, le manque de responsabilité, l’injustice d’une décision, l’iniquité de traitement, la résonance de ce que chacun vit au travail avec ses valeurs individuelles, une organisation défaillante qui peut parfois aller jusqu’à pousser le salarié à l’erreur voire à la faute… De nombreuses pratiques permettent de développer cette culture, d’abord personnelle (exemple : je porte un casque non pas pour faire plaisir à mon chef, mais par ce que j’ai compris que dans la situation de travail qui est la mienne je risque de recevoir quelque chose sur la tête ou de me cogner), puis interpersonnelle (je veille à la santé de mon collègue de travail). Sans cette culture, ultime étape de mon chemin de la performance en SST, point de vrai succès durable !

Toute cette approche, objet d’un nouveau paradigme qui promet plus de business ET mieux de business en toute SST, est détaillé dans l’ouvrage Santé et sécurité au travail.

Par Dominique Vacher

Photo de M. Dominique Vacher

Ouvrages de Dominique Vacher aux éditions Arnaud Franel :
Santé et sécurité au travail : Entreprises, arrêtez de manager la SST!


A propos de l'Auteur :
Dominique Vacher, auteur de l’ouvrage Santé et sécurité au travail, ancien d’EDF (manager, DRH, Directeur puis Coordinateur santé sécurité au travail (SST)), a fondé DVConseils, spécialisée en RSE, qualité de vie au travail et SST: www.dvconseils.fr Il est professeur associé au Cnam (chaire hygiène et sécurité), il est expert IPRP, membre de l’AISS et animateur du GEPI.

Got Something To Say:

Votre adresse eMail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaire

Ces cookies évitent aux utilisateurs inscrits de se reconnecter à chaque visite.

Cookies d'identification.

Publicité

Analytics

Google Analytics nous permet de suivre l'audience de notre blog.

Google Analytics

Other

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaire

Ces cookies évitent aux utilisateurs inscrits de se reconnecter à chaque visite.

Cookies d'identification.

Publicité

Analytics

Google Analytics nous permet de suivre l'audience de notre blog.

Google Analytics

Other